Geniza A.R.P.O.V.

Jake Davidson   Geniza A.R.P.O.V.

Jake Davidson Geniza A.R.P.O.V.

Installation | 05:02 | États-Unis

Tout au long de la Mésopotamie judaïque, existaient pour les documents civils, des lieux de sépulture. Par obligation religieuse, il était interdit de s’en défaire alors qu’ils mentionnaient actes, différends et héritages.  Ainsi, les Geniza  sont-elles devenues d’extraordinaires cryptes où se sont conservés plus de 1000 ans de civilisation pré-biblique. Bon nombre de ces textes n’ont pas encore été traduits mais sont en cours de numérisation dans des universités américaines et anglaises. Attiré par ce processus de translation du passé, Geniza A. R. P. P. O. V. point de vue réalité segmentée « traduit » un groupe de textes retenus d’une Geniza au Caire. Ces traductions abruptes et angoissantes entraînent une poétique avec l’intelligence artificielle.

Throughout Judaic Mesopotamia existed ancient burials sites for civil documents. These were forbidden to discard for religious reasons, and mentioned deeds, disputes, and inheritances. As a result, Genizas became extraordinary crypts to unlock over 1,000 years of pre-biblical civilization. Many of these texts are yet to be translated and are currently being digitized at universities in the US and England. Being drawn to this process of translating the past, Geniza A.R.P.O.V (augmented reality point of view) « translates » a selected group of texts from a Geniza in Cairo. The abrupt and jittery translations creates an auto poetics with artificial intelligence.

 Site de l’artiste