Blog Post Image: <strong>Sylvia Winkler et Stephan Köperl</strong> – <em>Alexandra Open</em>

Sylvia Winkler et Stephan Köperl - Alexandra Open

Sylvia Winkler et Stephan KöperlAlexandra Open

Boucle sur écran | 02:00 | Allemagne

“Dans le nord de Belfast, une grande clôture divise résolument et très explicitement, son parc public, Alexandra Park. Justifiée comme peaceline/ligne de paix, elle a été érigée pour que les gangs de jeunes catholiques et de jeunes protestants rivaux ne pussent s’affronter or à la suite d’escarmouches répétées, il y a peu ou pas de chance que cette barrière entre les deux communautés soit supprimée dans un futur proche.” Qui peut écrire Tzaradis , la lente pousse durant 42 jours d’un radis sur la tombe de Tristan Tzara à Paris, ne peut réagir à l’horrible quotidien du monde que dans la distanciation et l’humour fort… ainsi Sylvia d’un côté, Stephan de l’autre, en une belle journée de soleil ont joué au badminton, au-delà de ce mur dont ils disaient ainsi l’absurdité. Ils poursuivaient ainsi leurs “interventions dans l’espace urbain” qui, depuis 1997, s’inquiètent de l’état du monde et le signalent.