Blog Post Image: <strong>Michel Amaral et Audrey Barthes</strong> – <em>La Chambre bleue, claire</em>

Michel Amaral et  Audrey Barthes - La Chambre bleue, claire

Michel Amaral et Audrey BarthesLa Chambre bleue, claire

Photographie | France

Le huis clos photographique d’une chambre d’hôpital :
« Dans l’oppression de cet espace clos, la construction d’un autre réel me permet de m’évader. Je vois des paysages oniriques ; une falaise, des chutes d’eau, la mer. Les objets perdent leur fonction originelle pour ne conserver que couleur, forme et lumière.
Je flotte dans ces espaces que j’ai construits à partir des formes du réel.
Je flotte…
Je reprends soudain conscience de la réalité. Comme un papillon sous une cloche de verre mon regard se heurte et rebondit contre les images des objets : une table, un verre en plastique blanc, une fenêtre. Je suis soudain en contact avec les barreaux de ma prison.
Cette chambre est à l’image de ma vie, perdue entre la vaine objectivité de mon regard et le mensonge de mes représentations. »
« Nous n’avons qu’une ressource avec la mort : faire de l’art avant elle. »