Blog Post Image: <strong>Sylvie Denet<strong> – <em>Train un</em>

Sylvie Denet - Train un

Sylvie DenetTrain un

Projection | 03:30 | France

Un : numéro du wagon ou premier train emprunté… l’un ou l’autre est propice au déroulé du fantasme. Le bruit constant du train porte la dérive. Les paysages de l’autre côté de la vitre participent à la création : de collines rondes, noir et blanc, successives sortent deux hommes, silhouettes identiques, noir et blanc, avançant ; de grands cyprès importent des images d’envolée ; parfois un visage plus insistant, en plan frontal, déborde l’espace ou bien se forme, se délite, se forme encore le groupe fillette aux longs cheveux et homme/père qui la fait tourner ainsi qu’un avion. L’animation fait et défait les éléments, les schémas ; elle accueille le corps humain pour de telles bribes de rencontres/souvenirs ; elle le défait en traces picturales de plus en plus rapides. Le train est celui de la constitution d’un monde qui n’a pas à suivre la logique du quotidien, mais celle du désir, du souvenir, de la pensée.