Nwé Edenwé

Quatre performeuses de l’isdaT Nwé Edenwé

Performance | 15min | France

« Quatre performeur/euses de génération différente vont porter ces parures et activer leur son en les manipulant. Chaque clef se cogne les unes aux autres produisant un son musical très intense. Il y aura des déplacements et des jeux de rythmique, ainsi que des prises de parole par chacun des performeur/euses racontant une histoire que j’ai écrite (abordant le jeu, les premiers émois, les épreuves et la perte).

Ces parures sont constituées d’une multitude de clefs récoltées venant de divers lieux et diverses époques. Elles symbolisent les histoires que l’on porte pouvant être une force et une richesse dans laquelle puiser, mais aussi pouvant être un poids difficile à porter. Elles peuvent nous étouffer, nous blesser, nous affaiblir, elles peuvent s’avérer destructrice pour soi… C’est pourquoi il faut pouvoir s’en défaire. On ne peut les porter quotidiennement.

Elles s’inspirent du fétiche portant en elles une mémoire, symbolisée par les clefs chargées d’histoire des intimités et des lieux qu’elles ont accompagné.
Comment la mémoire existe-t-elle aujourd’hui ? Quelle forme prend-elle ? Qu’en fait-on ? C’est ce que je questionne à travers mes recherches.

Ces parures sont comme des masques, elles sont portées avec force et endurance. Dans ce rituel, elles mettent à l’épreuve notre résistance, elles nous poussent à l’épuisement et au dépassement de nos limites. »

Socheata Aing, étudiante de l’isdaT en 5ème année Art