L’association

Traverse Vidéo depuis vingt-deux ans, n’existe que dans le dessein de partager avec tous des formes artistiques différentes, expérimentales, elle poursuit ce projet contre marées et vents. Pour les avertis qui n’y « ont pas droit » assez souvent, avec des programmes exigeants, pour les profanes qui « croient qu’ils n’y ont pas droit » et pour lesquels Traverse accompagne les séances, prépare des ateliers et des rencontres afin de transmettre des manières d’approche et d’appropriation de ces formes. Traverse croit en un échange continu avec les publics.

Traverse/r  décline, en effet,  de nombreuses acceptions, celle d’aller de l’autre côté, celle de passer pour voir différemment, pour appréhender de l’inédit, découvrir, interroger et, pourquoi pas, en avoir du plaisir. TRAVERSE/R c’est aussi programmer des films, des vidéos, des installations, des photographies et des performances expérimentaux.

Traverse et ces œuvres sont dites expérimentales parce qu’elles diffèrent par leur remise en cause des codes artistiques, par la reconnaissance du médium et de ses potentialités ; plus proches du cinéma sensitif que du narratif exclusif, elles ne se privent ni du propos, ni du dire, du penser. Ainsi, Vidéo est-il à comprendre comme «  je vois / j’ai des visions » et non comme un privilège donné à un seul médium, celui de la vidéo, au détriment des autres.

Traverser c’est aussi accéder, au-delà des œuvres nues, à d’autres éléments de sens et de signification que produit  le passage même, la mise en relation et la circulation entre différentes formes de l’art expérimental.

Puisque par des projections de ce cinéma différent, des performances lors de chaque action – et certaines dans la rue –, des  installations, ou encore des photographies, Traverse explore l’intermédialité fondamentale de l’art aujourd’hui.

Traverse provoque la rencontre entre artistes émergents et connus sans exclure les travaux d’étudiants, elle le fait dans la rencontre de ceux-là avec les publics, qu’elle entraîne durant cinq jours à travers Toulouse voire hors les murs.

Rencontre avec atelier où les artistes commentent leur approche devant leur film, table ronde le samedi… et présence d’artistes tout au long.

Artistes que Traverse déniche au-delà des frontières avec une programmation toujours d’ici – Toulouse, la région, la France, l’Europe –, toujours d’ailleurs – l’Asie de la Thaïlande, Hong Kong, Singapour, Chine, Japon, l’Amérique du Nord, États-Unis, Canada, l’Amérique du Sud… – grâce à ses fidèles et à de nouveaux artistes.