Blog Post Image: Angel’s Pin Number

Rosy Beyelschmidt Angel’s Pin Number

Installation | 08:07 | Allemagne

Angel navigue dans un monde de technologies assistées par ordinateur. Un jour, elle fait un cauchemar. Perdue dans la jungle des mots de passe, confrontée à l’acte de pénétrer dans les zones de vulnérabilité humaine, de l’exhiber en public (au sens figuré : bancs d’église sciés), elle cherche à retrouver sa propre identité.

Dans mes vidéos, l’isolement ou la solitude humaine sont associés aux réalités et aux nécessités quotidiennes. La communication dégénère en un dialogue absurde entre les choses, agir face à la vie quotidienne conduit au chaos, au non-sens dans lequel la protagoniste subit en victime les choses et devient elle-même une chose. Même si je tiens moi-même ce rôle, je fais référence à l’humanité en général alors que mon travail prouve simultanément que l’absurdité de cette scène ne conduit pas à un abandon et que ce drame se poursuit : la vie est le théâtre absurde de notre monde quotidien.

Angel navigates in a world of computer-mediated technologies. One day she is living a bad dream. Lost in password jungle, confronted with the act to penetrate into the zones of their human vulnerability, to showcase her in public (figuratively: sawed-up church pews), she strives to restore her own identity.

In my videos, isolation, or human loneliness, is associated with everyday realities and necessities. Communication degenerates into an absurd dialogue between things, the act of coping with everyday life leads to chaos, to the meaninglessness in which the original protagonist falls victim to things, becomes a thing herself. Even if I myself am the actor, I refer to mankind in general. But my work simultaneously proves that the absurdity of this theatre does not lead to an abandonment, but that this drama is continued: life is the absurd theatre of our everyday world.