Blog Post Image: Paralysie

Maïlys Cluzet Paralysie

Performance | 04:30 | Toulouse, France

Trois personnes attablées, en silence, dans une obscurité presque totale percée par deux lumières crues. Le spectateur est tenu à l’extérieur avec pour seul lien un écran de télévision projetant la performance en direct et une bande son de murmures intérieurs empruntés à L’Etranger d’Albert Camus. La table garde son sens reconnu, née de situations habituelles, récurrentes comme pour la table familiale ou celle de réunion, connotant la relation et parfois la confrontation sociale. La performance s’actue dans un endroit restreint, confiné. Cette relégation connote quant à elle, une forte insécurité, en rupture avec l’extérieur. Une telle impuissance, induisant immédiatement une position.
Les protagonistes adoptent une position réglée, une attitude marquée cependant par une sorte d’obligation tacite mais aussi floue et ambiguë. Ce comportement se fait l’écho de L’Etranger..
L’incommode et le malaise sont nourris par la bande son en adéquation quoique distante avec l’action.

Quelles règles régissent réellement une telle situation ? Des fonctionnements intériorisés, des corps endoctrinés par des modes d’être acquis avec l’expérience de la relation voire de la confrontation de la vie en société. L’humain aliéné, subissant des fonctionnements lourds du travail organisé comme le taylorisme. Des gestes reproduits mécaniquement. Quelle devient la place de l’humain dans une telle société ? Ne disparaît-il pas dans l’omnipotence de gestes lourdement et inconsciemment intériorisés.

Le spectateur ne connaît cette situation que par le téléviseur métonymie de la médiatisation, de l’information de masse désormais avec internet au-delà même des journaux télévisés.
Il peut ou non s’y intéresser, restant ou pas derrière la limite tracée par une bande de scotch devant la télévision et se conformant ainsi, lui-aussi,
à des règles sociétales intériorisées. Son impuissance, son sentiment de distance face à l’événement, peuvent provoquer la frustration
puisque la scène vue est si proche et accessible et inaccessible à la fois pourtant il pourrait oser aller au-delà de cette limite et intervenir.

Site de l’artiste