All, or Nothing at All/Tout ou rien

Broersen & LukácsAll, or Nothing at All/Tout ou rien

Vidéo | 08:00 | Pays-Bas (LIMA)Venir voir cette oeuvre

Le court-métrage est une adaptation du célèbre titre de Frank Sinatra, All or Nothing at All, 1939. À l’origine interprété d’un point de vue très masculin, Nina Vadshølt, une jeune chanteuse de Copenhague, a transformé la chanson en un chant angélique dans lequel de nombreuses voix convergent et se contestent entre elles. Un groupe d’avatars identiques, tous réalisés sur le modèle de la chanteuse Nina Vadshølt, se promènent dans les rues désolées d’une réplique numérique de l’ancienne ville européenne, Viborg, au Danemark. Cette ville banale faite de nostalgie, sinistrement réelle et irréelle, devient un labyrinthe de mondes imbriqués, dans lequel des rues commerçantes, des centres commerciaux abandonnés, des garages, des anciennes routes de croisade et des allées centenaires convergent comme un jeu tel les ruines du passé et les ruines à venir. All, or Nothing at All prend la suite du film adapté de la comédie musicale West Side Story, 1961, un récit moderne de Roméo et Juliette situé dans le New York des années 50. Dans notre version, la dualité entre le réel et le virtuel reflète l’attitude du tout-ou-rien de notre culture dictée par la technologie, dans laquelle tout semble possible quand c’est sur nos écrans, un monde dans lequel il n’y a pas de terrain d’entente, c’est Tout ou Rien.

——

The short film is an adaptation of Frank Sinatra’s hitsong All or Nothing At All,1939. Originally performed from an utterly male perspective, Nina Vadshølt, a young singer from Copenhagen, transformed the song into an angelic chant in which many voices converge and dispute eachother. A group of identical avatars, all fashioned after singer Nina Vadshølt, are rambling the desolate streets in a digital replica of the ancient European town of Viborg, Denmark. This eerily real, unreal everytown of nostalgia becomes a labyrinth of overlapping worlds, in which shopping streets, abandoned malls, garages, old crusader paths and centuries-old alleys converge as game like ruins of the past and ruins to come. All, or Nothing at All takes its cue from the musical film West Side Story, 1961, a modern-day Romeo and Juliet narrative set in 1950’s New York. In our version the duality between the real and the virtual reflects the all-or-nothing attitude of our technology-dictated culture, in which everything seems feasible that appears on our screens, a world in which there is no middle ground, it’s Everything or Nothing.

Site de l’artiste