Enhance

Daniel Pitarch FernándezEnhance

Vidéo | 03:06 | EspagneVenir voir cette oeuvre

Enhance s’inquiète de la technologie et du contrôle, décrivant une situation qui se replie sur elle-même. Un individu donne des ordres à une technologie futuriste qui suit précisément et exactement sa voix tout en menant à des résultats inattendus ; il agit, en fait, sur lui-même. Ainsi, l’individu est-il rattrapé par ses propres ordres. Une telle expérience de rattrapage par un mécanisme auquel vous avez vous-mêmes contribué est très contemporaine, et ce, particulièrement par la technologie et des plateformes Internet.

Enhance emploie un logiciel de vision par ordinateur qui vise à déduire la profondeur d’origine des éléments d’une image. Cette information, extraite des plans d’origine, est travaillée par un logiciel 3D pour une représentation dans un espace virtuel.

Par ailleurs, Enhance concerne le footage et la qualité d’appropriation des images. Le film retient une scène Blade Runner, lorsque le protagoniste analyse une photographie selon une technologie de grossissement voire un dépassement pour intégrer ce qui était hors cadre. Cette technologie, toujours impossible, est alors reprise par le logiciel de vision par ordinateur, même si nous nous approchons de la réalisation de ce fantasme, tout en nous en trouvant aussi loin qu’alors. Ce débat sur la technologie et ses potentialités s’avère quelque peu ridiculisé dans Enhance, mais cela n’empêche pas qu’elle y soit simultanément célébrée, particulièrement par des situations étranges, humoristiques mais aussi par la beauté de certains résultats.

——

Enhance is a film about technology and agency. It depicts a situation that folds into itself. The character gives orders to a futuristic technology that follows precisely and exactly his voice but leads also to unexpected results ; acting, in fact, into himself. Therefore, the character is caught by his own orders. This experience of being caught up on a mechanism that you yourself contributed to is quite a contemporary experience, particularly in regard to technology and Internet platforms.

Technically, Enhance makes use of a computer vision tool that tries to infer the original depth of the elements on an image. This information, which is extracted from the original frames, is used in a 3D software to be visualized in a virtual space.

The third layer to be addressed of Enhance is its found footage/appropriation quality. The film makes use of a well-known Blade Runner scene, where the main character analyzes a photograph thanks to a technology that allows him to enhance it anyhow he wants and even to see things that were originally off-camera. This technology, as impossible then as impossible now, is echoed by the computer vision tool used. One could say that we are a bit closer now to this fantasy but, notwithstanding, still as far as we were then. The discourse on technology and its potentialities is a bit mocked in Enhance. But this does not exclude that technology is also celebrated, particularly because of the strange and even humorous situations it can lead to, and also in the beauty of some of its results.

Site de l’artiste