Blog Post Image: Je suis le film que je ne regarde pas

Boris du Boullay Je suis le film que je ne regarde pas

Vidéo | 05:59 | France

Là où le cinéma argentique se construisait sur la visée, la VR, encore plus que la vidéo, est un face à face brutal, où l’imaginaire s’aligne sur l’image. Dans cette construction, je suis un cinéma sans distance, écrasé sur lui-même. Tiens, comme dans la vie inextatique de la phénoménologie matérielle de Michel Henry. Le nez collé à la vitre du train, à l’affût de l’irruption d’une vie qui se donnerait malgré tout, la VR boucle le cinéma.

Autoportraits
La suite d’autoportraits envisage le face-à-face comme support de projection.
Ça fait quoi de reprendre à zéro.
Faire semblant de n’avoir pas vieilli, ou au contraire, accepter d’avoir vieilli d’un seul coup, pouf comme ça, comme tout le monde, devant tout le monde, film après film.

Site de l’artiste