Blog Post Image: FILHO (SON)

Roberto VeigaFILHO (SON)

Vidéo | 02:39 | Brésil

Isolé dans la maison pendant deux mois, Bernardo commence à réaliser à quel point il était inattentif à certains sentiments.

Filho/Fils, film-poésie adopte le titre de la poésie de Miró da Muribeca, ce poète de rue de Recife qui parcourt toute la ville en disant sa poésie inspirante. Riches de sentiments et portés par un regard curieux et attentif, les vers de Miró m’ont toujours inspiré d’abord par la force dont ils font preuve dans les recoins de Recife. Cependant, désormais et malheureusement, les rues sont vides, elles manquent de voix, de pas, de passants.

Face à l’isolement profond dans lequel nous vivons, je suis attentif à regarder l’être adulte, isolé. Comme le loue la poésie, la nostalgie et la solitude envahissent nos esprits perturbés devant l’avenir incertain. La nécessité de trouver l’équilibre dans ce présent sans crainte de ce que trame le futur, induit à accéder aux couches profondes de notre esprit, à revivre des souvenirs qui ont laissé en nous certains vides.
Retenant des images qui dépeignent une vie quotidienne isolée et solitaire, Filho/Fils invite à une plongée intense devant les souvenirs affectifs qui nous forment. Le narrateur erre entre la nostalgie de l’enfance et le fort sentiment de nostalgie de sa mère qui s’est manifesté après l’écoute de la poésie de Miró. Une réflexion qui vise à renouer avec le passé et à revenir là où nous avons arrêté de regarder le monde avec l’affection nécessaire.

Site de l’artiste