Blog Post Image: Five by Five

Mohamed Ismail Five by Five

Vidéo | 05:15 | Egypte

Un même protocole se répète par trois fois, non seulement en ce qui concerne les trois personnes se suivant dans l’aménagement succinct mais très personnel d’un pièce visitée et aussitôt investie mais aussi dans l’écriture alternée des plans en images analogues au réel et l’animation qui les copie. En outre, le premier occupant après avoir installé une petite estrade en trois marches pour en faire un siège, regarde la télévision qu’il vient d’accrocher au mur et s’instaure un champ contre- champ entre lui et une jeune fille “ télévisée”.
Le cadre comme espace de vie, transformé selon qui le compose – jardin avec pelouse-lit cependant arrosé pour la jeune femme, la seconde à occuper l’espace- le cadre comme constructeur d’une image, son champ… ce cadre extérieur fondement du hors-cadre…tous déclinent cette question du point de vue.

L’artiste dit : Le film porte la trace de mon désir de découvrir de nouvelles perspectives pour un lieu, dans lequel débute la traversée de ce nouvel endroit. En effet, en tant qu’artiste, je suis souvent passé d’un atelier à un autre et chaque fois que je trouvais quelque chose laissé par ceux qui l’avaient habité avant moi, avec lequel je composais.
Chaque fois je lançais une nouvelle conversation avec cet endroit et tentais de ranger mes affaires non seulement en fonction des dimensions de l’espace mais aussi en cherchant une relation avec lui.
Ainsi mon travail se nourrit-il des lignes et des manières dont chacun gère les espaces, même s’il ne les visite que pour quelques heures ou quelques mois.

It’s a journey of discovering new perspective of a place, where you start a trip in a new location. Being an artist, I moved from a studio into another one; each time I found something left from the people who took it before me, each time I starting a new conversation with new room, try to handle my stuff based on the dimension and creating a relationship with the space. My work is based on lines and ways of how people dealing with the spaces, even if they visited it for a couple of hours of staying for a couple of month.

Site de l’artiste