The Sailor

Giovanni GiarettaThe Sailor

Vidéo | 09:00 | Pays-Bas (LIMA)
Venir voir cette oeuvre

Une voix over relate l’histoire d’un marin qui rêve d’une patrie qu’il n’a jamais connue ; jour après jour, le marin édifie son nouveau pays d’origine, le créant, le modelant avec le fond de son âme, néanmoins les mots prononcés ne se comprennent pas.

S’inspirant de la pièce de Fernado Pessoa, The Mariner, The Sailor s’intéresse à la manière dont chacun de nous conçoit ce qui est notre chez-soi et ce qui lui est étranger, alors que simultanément, elle s’approche des questions liées aux langues et à leur traduction.

En jouant sur la perception de celui qui regarde, l’embrouillant et la mouvant, alors même que les paysages piègent les yeux par des illusions en jeu d’ombre, la voix féminine parle en Na’vi, une langue inventée pour le film Avatar.

Comme une deuxième voix ou un dialogue intérieur, les sous-titres explicitent la relation particulière établie entre les mots, les images et l’imagination.

——

A voice-over tells the story of a sailor that dreams of a homeland he’d never had ; day after day the sailor constructs his new native land creating it, shaping it to the substance of his soul, however the viewer cannot grasp the words of the narration.

Inspired by Fernado Pessoa’s static drama The Mariner the video deals with the notion of what each of us addresses as home and foreign and at the same time with issues related to language and its translation.

Playing with the perception of who is watching, confusing it and mixing it, whilst images of landscapes trick the eyes of the viewer creating shadow play illusions, the female voice speaks Na’vi, an invented language artificially created upon commission for the movie Avatar.

Like a second voice or an inner dialogue, subtitles explain the peculiar relation established among words, images and imagination.

Site de l’artiste