60 ans de la vie d’une femme

Francine Flandrin 60 ans de la vie d’une femme

Installation | France

Vanitas vanitatum et omnia patatras
Comment rendre sensible le passage du temps dans un espace fixe ?
60 ans de la vie d’une femme reprend pour ce faire, les enjeux prégnants des Vanités du XVIIe siècle.
Interrogation sur la disparition exprimée par le défilement d’archives photographiques de soixante ans de la vie d’une femme – révélée par leur évanouissement dans la matière phosphorescente, et parfois par leur superposition dans la phosphorescence – une personne étant le résultat de plusieurs instants disparus -.
Un second moment dit le refus de toute tentation élégiaque, puisque après tout, si la catastrophe s’avère, le « patatras » inévitable, l’ironie se révèle bien plus qu’un simple déclencheur, une arme absolue.
Carpe diem.

Site de l’artiste