Blog Post Image: MODELEXO

Maurício José Modelexo

Vidéo | 03:05 | Brésil

Mon travail-vidéo se fonde sur l’exploration de la transition des images dans différents modes de représentation. Par son caractère virtuel et immatériel, la vidéo devient la protagoniste d’une expérience / expression perçue et dépeinte comme une fenêtre, désormais très accessible mais toujours liée à l’incapacité d’être physiquement altérée. Les images composées numériquement sont ensuite transférées afin de devenir tactiles sur des tissus; complémentaires à la vidéo, ceux-ci deviennent une porte d’accès à ces images créées dans un autre mode, un autre cadre, une autre fenêtre susceptible d’être altérée, à leur tour pour un déploiement plus proche de nous, ce qui questionne la limite entre ce qui est créé numériquement et l’environnement réel. Deux éléments, le moule et le moulage sont les points de départ de l’image que nous sommes conditionnés à être. Le moule prend des formes géométriques liées au manque d’ajustement du corps humain, afin d’ouvrir le raisonnement sur ce qui est imposé à notre corps mais aussi sur la manière dont ces moules sont décisifs dans la création de la personnalité. La résultante est reliée au moule, afin d’indiquer son influence sur nos réflexions en tant qu’individus, en préparant une construction d’un corps selon les moules. Le corps est constitué des mêmes images et il se mêle à la résistance de couleurs comme métaphore des possibilités d’indépendance et de choix. Le propos tenu par ces entrelacements d’images diverses s’apparente à une observation des influences qui nous construisent en tant qu’individus sociaux appartenant à une société pleine d’incohérences.

My work with videos is based on exploration of transition of images in different platforms of representation. The video, with his virtual and non-tangible character, come as protagonist of an experience / expression perceived and portrayed it as a window, which is so accessible in the present day, but with the inability to be physically altered, remains eternal to what was created. Then the same images digitally created are transferred to the tactile environment through the fabrics. The fabrics, complementary to the video, stands as a possibility of human access to images that are born in another scope, that is, another window that now can be altered, enabling a deployment closer to us, questioning the limit point between what is created with digital tools and the belonging of these creations to the real environment.
In the video sent here, two elements, the mold and the reflex, are indicated as starting points to portray what we are conditioned to be. The mold here presents itself as geometric forms based on the lack of fit on the human body, proposing a reasoning regarding what is imposed on our bodies and how these molds are decisive in the creation of personalities. The reflection is intercalated to the mold, indicating his influence on what we reflect as individuals, preparing a construction of a body based on the forms of the molds and reflections presented visually. The body is constituted with the same images presented and it intercalates with the resistance of solid colors, positioning this created body next to the possibilities of independence and choices. The video presents a discourse through the created images, proposing an observation of the influences that construct us as social individuals belonging to a society full of inconsistencies.

Site de l’artiste