The Train Hamasen

LAI Kuan-Yuan The Train Hamasen

Des hommes et femmes de cultures et de générations différentes coexistent dans un monde de rêve, le Hamasen, autrefois la région la plus prospère de Kaohsiung.
Dans cette utopie faite de souvenirs, l’intrigue sur et sous la table d’échecs est brouillée et se fond dans l’harmonie du marché traditionnel. Un train tombe du ciel, arrive sur le quai et le champ, comme dans un film ; il rassemble tout le monde pour un voyage à travers le temps et l’espace.
Le 160° et la VR ouvrent plus encore le champ en accord avec la métaphore du train comme espace global susceptible d’avantager les échanges d’idées, de création, de vie entre les humains, espace où les langues et les cultures ne sont plus des barrières.
Ainsi dans un embrassement du regard, la croupière d’un casino jouxte la vendeuse d’un étal ; les types divers d’habitat traditionnels ou contemporains se croisent. Les déplacements et actions empruntent des images au réel ou viennent de fantasmes…
The Train Hamasen/Le train Hamasen, un nouveau train à inscrire dans la lignée de tous ceux qui ont suivi l’arrêt en gare de la Ciotat des Lumière, germe de tous les films à venir.

Kuan-Yuan Lai, après sa licence en radio, télévision et cinéma obtenue à l’Université Shih-Hsin de Taiwan, en 2003, développe ses propres scénarios et réalise ses films. En 2010, il obtient à SUPINFOCOM en France, celui de « direction numérique » et depuis, travaille comme cinéaste indépendant, artiste visuel et animateur. L’utopie qu’il inscrit dans la science-fiction, les questions locales et mondiales telles qu’elles s’expriment dans le folklore comme dans divers événements publics voire l’environnement sont ses terrains de prédilection pour sa création.

Site de l’artiste