GAÏA ou le Cri de la Terre des Origines

Louis Viel GAÏA ou le Cri de la Terre des Origines

Photographie | France

C’est toujours dans un rapport à la nature qu’est basée ma pratique, qu’elle soit photographique ou de forme Land Art. Deux fondements portent cette proposition.
Si « la nature est un livre écrit en langage mathématique » (Galilée), Fibonacci avec sa suite en avait perçu la relation au nombre. J’ai choisi d’investir ces citations dans certaines images et dans la mise en page des haïku.
Lucio Fontana se sent « libéré de l’esclavage de la matière ». Ici, au contraire, le geste-déchirure du support photographique nous dit les forces mises en jeu dans l’ouverture de la croûte terrestre « par le Dieu du feu » et l’immensité de matière intervenant dans ces phénomènes naturels que l’humain ne peut maîtriser – même si Descartes pense que les hommes peuvent « se rendre maîtres de la nature ».
Ces paysages du hasard, ces formes singulières, organiques du volcan « Piton de la Fournaise » témoignent d’une lente vie souterraine et ne sont-ils pas le lieu d’une résilience végétale ?

Site de l’artiste