Blog Post Image: The humain factor

Mounir Fatmi The human factor

Vidéo | 16:00 | France

Le film interroge l’idéologie sous-jacente à l’art décoratif et à l’exotisme. Sur fond de l’Exposition Coloniale Internationale de 1931 de Paris qui s’est déroulée durant l’entre- deux guerres, certaines œuvres indigènes des colonies côtoyaient celles des principales puissances coloniales de l’époque au sein de pavillons rappelant l’architecture de l’Afrique noir, de l’Afrique du nord ou de l’Indochine.

Pour ce faire, The Human Factory déconstruit L’Inhumaine de Marcel L’Herbier de 1923, film toujours considéré comme le manifeste de l’art décoratif. Ce chef d’œuvre du cinéma muet, tourné dans des décors modernes et spectaculaires, suggère l’esprit du temps et les influences des artistes européens par les œuvres venues des Art lointains. L’Inhumaine regroupe de manière inédite des artistes, décorateurs, costumiers et architectes, comme Robert Mallet-Stevens, Fernand Leger, Alberto Cavalcanti, Claude Autant-Lara, Pierre Chareau, Michel Dufet, Joseph Csaky et Paul Poiret. The Human Factor dévoile un autre aspect de l’Art décoratif, pris sous la puissance de l’idéologie coloniale et son ambition universelle.

Site de l’artiste