Psychos

Richard KarpalaPsychos

Vidéo | 09:46 | République Tchèque
Venir voir cette oeuvre

Voyager dans le temps est facile au Bates motel. Les trous dans les murs détruisent l’espace-temps. Les souvenirs voyagent entre les chambres, le long des corridors, à travers les fenêtres. Un jeune Norman, qui se repaît d’observation, devient lui-même l’observé par des versions de lui-même plus anciennes. En examinant les quatre premières versions de Psychose, je me suis interrogé : une maison hantée peut-elle être nostalgique ? Et ce fut important pour moi d’être piégé avec Norman dans la maison, dans le motel. Alors que ses versions vieillissantes et usées étaient obsédées par ses décisions plus précoces et plus faillibles, des questions ont émergé : réparer le motel, était-ce en fait se réparer soi-même ? Pourquoi le son de la pluie battante était-il impossible à distinguer d’une douche en fonctionnement ? Toutes les fenêtres, qu’importe la position cardinale, donnaient sur une chose : le motel. Si la maison avait été construite avec des fenêtres orientées vers l’arrière, je ne les aurais jamais remarquées. Pendant la visite des Studios Universal, voici déjà des années, le Bates motel et la maison sur la colline le surplombant ont provoqué, en moi, plus de nostalgie que lorsque je revois une maison de ma propre enfance. C’était agréable d’être un invité ; c’est pourquoi j’ai travaillé sur cette œuvre pendant environ un an. Ma première visite date de la fin 2019, alors que je quittai brièvement, la chambre, en Mars 2020, je fis une deuxième visite en automne 2020 et libérai la chambre pour la dernière fois, début 2021. Retenu du Livre d’or du motel : J’ai apprécié le séjour. Les chambres étaient propres. Les draps un peu humides.

——

Time travel is easy at the Bates motel. Holes in walls collapse spacetime. Memories transit rooms, down corridors, through windows. A young Norman, who reveled in seeing, becomes the seen by older versions of himself. When rooting through the first four Psycho films, I was asking, can a haunted house be nostalgic ? It was important for me to be trapped with Norman in the house, in the motel. As his aging, weathered versions obsessed over his younger, more fallible decisions, questions arose : Was repairing the motel really about repairing himself? Why was the sound of falling rain indistinguishable from a running shower? Every window, no matter what cardinal direction, faced but one – the motel. If the house were built with rear facing windows, I never noticed them. Years ago on the Universal Studios backlot tour, the Bates motel and the home on the hill above it elicited more nostalgia for me than seeing a home from my own childhood. It felt good to be a guest ; that’s why I worked on this piece for a period of one year. My first check-in was late 2019, with a brief check out in March 2020, then a second check-in Autumn 2020 and final check out early 2021. From the motel guest book : Enjoyed the stay. Rooms were clean. Linens a little damp.