Blog Post Image: Void Circulation

Winsome Wong Void Circulation

Vidéo | 06:40 | Hong Kong

When chaos reaches a certain level, there’s no longer need to distinguish matters, meanings, messages, good or evil…they are just existing as the condition they are in, to be there, in a neutral state, with no bias, no prejudice, no judgement, a direct existence in the cycle of nature, in a much larger scope of life, entering the void.

The project starts with a basis of practicing the algorithms of space and time throughout the four parts of the video, leaving audience to dissect the procedural relations among these images. This further links to the technological imagination of a future state of human with objects as the extension of body while objects as well nurture body.

There’s space, appearance of body in space. Going through a certain procedure, placing an object in the space. As the object is created, it soon stands alone as itself, leaving the creators’ body, meanwhile still containing the historical stories of the procedures and process of which the object has gone through. Objects and body could be further extended, leading to reconstruction of a certain space. The order is placed with a certain algorithm, while it could be brought back to a shuffle, and be reconstructed with another set of algorithm, a Sisyphus in new order.

Quand le chaos atteint un certain niveau, il n’est plus nécessaire de distinguer les choses, les significations, les messages, le bien ou le mal… ils n’existent plus que dans l’état où ils sont, d’être là, dans un état neutre, sans préjugés, sans préjugés, sans jugement, une existence directe dans le cycle de la nature, dans un cadre de vie beaucoup plus large, dans le vide.

Le projet commence par la pratique des algorithmes de l’espace et du temps dans les quatre moments de la vidéo, laissant au public le soin de disséquer les relations procédurales entre ces images. Ceci est encore plus lié à l’imagination technologique d’un futur état de l’homme avec des objets comme l’extension du corps tandis que les objets nourrissent aussi bien le corps.

Il y a l’espace, l’apparence du corps dans l’espace. Passer par une certaine procédure, placer un objet dans l’espace. Au fur et à mesure que l’objet est créé, il se tient bientôt seul en lui-même, quittant le corps du créateur, tout en retenant encore l’historique des récits des procédures et des processus par lesquels l’objet est passé. Les objets et le corps pourraient être étirés davantage, conduisant à la reconstruction d’un certain espace. L’ordre est calculé selon un certain algorithme, en même temps qu’il pourrait être remis en désordre, et reconstruit avec un autre ensemble d’algorithme, un Sisyphe dans un nouvel ordre.

Site de l’artiste