Blog Post Image: Wild Heart

Paulo Aureliano Da Mata Wild Heart

Vidéo | 06:37 | Portugal

En 2013, j’ai décidé de reconsidérer mon voyage en Turquie comme une résidence artistique, et ce, après que mon guide touristique m’a dit : « Grâce à Allah, je suis né à Göreme et pas dans une des villes près d’ici. Pour ça, je suis la personne la plus heureuse du monde. » Depuis cet échange, j’ai réfléchi aux conditions de naître à tel endroit et tel moment donnés. Guidé par le concept de « corpographie » de Paola-Berenstein, j’ai collecté des objets, des enregistrements-audio, des sensations, etc. puis, ai été poussé, à mon retour au Portugal, à créer un corps de mémoire dans ma maison, en observant le temps et la lumière en quête d’une lumière intérieure qui ne serait pas seulement le reflet de la lumière du monde extérieur, mais susceptible de transcender la vie quotidienne.

Site de l’artiste