Blog Post Image: Ich Armer Mensch / Misérable homme que je suis

Bastian Wilplinger Ich Armer Mensch / Misérable homme que je suis

Installation | 17:12 | Autriche (aug&ohr Medien)

Un homme, pris dans un cercle vicieux d’autoaccusation et d’apitoiement sur soi, tente de trouver le soulagement en s’abandonnant à une entité supérieure. Le ténor suisse August Schram interprète la Cantate no 55 de Bach en composant avec l’ancienne tradition de Kinbaku, l’art du bondage japonais, dans une approche inattendue qui ouvre d’autres lectures de cette pièce déjà envoûtante en elle-même. Audacieux à bien des égards, empruntant divers caractères d’une peinture religieuse qui s’animerait au fur et à mesure que l’homme repentant vit sa journée, ICH ARMER MENSCH/ moi, misérable homme produit une interprétation particulière de cette expression de la foi chrétienne. La musique dans sa beauté infaillible provoque la fascination sur la lente application des tâches quotidiennes, des obsessionnelles actions et entraîne l’écoute des paroles, en une expérience sensorielle intense.

Après ses études théâtrales qui, elles-mêmes succédaient à son engagement comme assistant à la conception des scènes et des costumes au Landestheater de Salzburg, Bastian Wilplinger a été acteur dans des pièces programmées aux théâtres de Salzbourg, Vienne et Berlin et auteur, réalisateur et producteur de ses propres œuvres pour la télévision mais aussi pour des spots publicitaire. Depuis 2012, il s’adonne au développement et à la réalisation de cinéma immersif en direct.